18 rue Auguste Lamey, 67000 Strasbourg
03 88 52 95 95
contact@seppia.eu

Unterlinden, mon musée en chantier

Unterlinden, mon musée en chantier

À l’ombre de la grue qui surplombe les tilleuls légendaires, le musée Unterlinden de Colmar s’agrandit. Il double sa surface et investit l’élégante bâtisse des bains municipaux. Une frénésie palpable entoure ce projet, le plus important jamais réalisé dans toute l’histoire de la ville et confié aux architectes suisses de renommée internationale : Herzog et de Meuron. La conservatrice Pantxika de Paepe joue sur tous les tableaux et mène plusieurs chantiers à la fois.

Il faut superviser les travaux d’extension, gérer le quotidien du musée qui reste ouvert au public, protéger les œuvres du musée pendant la rénovation, effectuer le chantier des collections et restaurer certains chefs-d’œuvre du musée dont le célèbre Retable d’Issenheim. Mais elle n’est pas seule dans cette aventure. Une série de femmes et d’hommes passionnés et enthousiastes, nous ouvre les espaces du musée : le chantier d’extension et la rénovation de l’ancien couvent des Unterlinden. Attachants, parfois hauts en couleur, ils nous transportent dans l’intimité du lieu comme dans un tableau de maître dans lequel on entre, on contemple les détails, on s’égare avec délectation…

Les différents chapitres qui découpent le film constituent les fragments de ce musée plus que centenaire, le 2ème plus visité en région, lieu mythique, polymorphe, insaisissable et toujours changeant. Le projet d’extension des architectes, le chantier, le chef-d’œuvre du musée, l’histoire de ses origines, ses collections, ses coulisses, son avenir : chaque nouveau chapitre évoque un aspect du musée et dévoile les portraits des personnages qui l’animent. On déambule à travers ces chapitres comme on parcourt les salles d’un musée et chaque salle dresse un tableau différent du lieu.

Peu à peu, le musée nous apparaît comme une icône de l’institution muséale : une figure emblématique du musée de province. Son histoire singulière retrace l’histoire de la naissance et de l’évolution des musées de la plupart des villes françaises. Pourtant, son mode de gestion et sa renommée internationale font qu’il tient une place tout à fait exceptionnelle dans le paysage muséal national. Aujourd’hui, l’architecture ambitieuse et contemporaine d’Herzog et de Meuron propulse le musée dans le 21ème siècle et hisse les Unterlinden de Colmar au rang du MUCEM de Marseille, du Musée des Confluences de Lyon, du centre Pompidou-Metz ou encore du Louvre-Lens…