ADEME : les éco-manifestations d’Alsace

Foires, festivals, compétitions sportives, spectacles en tout genre… de très nombreuses manifestations sont organisées tous les ans en France. Suivant le type d’évènement, la fréquentation varie de plusieurs centaines à plusieurs dizaines de milliers de spectateurs. Une activité à la fois ponctuelle et « intensive » nécessitant une gestion des pics au niveau des impacts environnementaux : de par la quantité de publics qu’ils déplacent, les transports et déchets qu’ils génèrent, ou encore les volumes de papier qu’ils impriment…, les festivals sont aussi des émetteurs importants de GES (gaz à effet de serre), alors même que leur impact environnemental est portant facilement réductible. Les manifestations, et notamment les grands évènements festivaliers, sont des espaces propices à la sensibilisation des publics, et donc des citoyens, au respect de l’environnement et aux bonnes pratiques. Vecteurs de tendances culturelles et porteurs de messages forts, les festivals, tout comme les médias, ont une influence majeure sur le changement culturel et comportemental de leur public. Une éco-manifestation est un événement qui cherche à diminuer son impact sur l’environnement et qui met son exemplarité à profit afin de sensibiliser ses partenaires et son public. Cela se traduit concrètement par une recherche de voies alternatives éco-responsables en amont de l’événement, lors de l’événement ainsi qu’en aval de celui-ci afin de réduire les impacts négatifs que la manifestation peut engendrer et d’en dresser le bilan afin de l’inscrire dans une démarche d’amélioration continue d’une édition à l’autre. Pour faire suite aux nombreuses sollicitations en direction de l’ADEME et de Zone 51 concernant des conseils en matière d’organisation d’éco-événements ainsi que de l’achat de gobelets réutilisables, la décision est prise en 2011 de créer une mission dédiée à l’accompagnement des organisateurs de manifestations qui souhaitent adopter des pratiques plus éco-responsables.