Le Défi des bâtisseurs, un projet transmedia

Lancer le Web-documentaire >

Versant « transmédia » du film, « le Défi des bâtisseurs » se décline jusque dans votre poche !

D’une part sur le Web, dans un web-documentaire « gamifié » permettant de créer votre seconde tour à la cathédrale de Strasbourg.

D’autre part sur téléphones mobiles via l’application dédiée, pour une visite interactive des hauts lieux de l’architecture gothique du bassin rhénan !

Télécharger l’application mobile

Le bureau du Webdoc "Le Défi des bâtisseurs"

Randonnées sans frontière

Dans les différents épisodes de cette série documentaire, tour à tour, nous enjambons les frontières, les suivons et partons à l’aventure afin de découvrir les paysages et les savoir-faire de nos régions et de celles de nos voisins européens (Allemagne, Belgique, Suisse,  Autriche). Cette découverte se fait à pied, en canoë ou à vélo, toujours à travers des modes de déplacement respectueux de la nature. Le spectateur bénéficie avec cette série d’une vraie expérience de découverte de ces routes de randonnées. Des marcheurs, des guides, des artisans, des cuisiniers, des naturalistes ou des amoureux de la nature, des cueilleurs de champignons et autres délices nous accompagnent successivement le long de ces sentiers.

Des vies sur la frontière

Que reste-t-il des identités, des cultures nationales ? Les pratiques quotidiennes ne sont-t-elles pas profondément nationalisées, par habitude, par confort ? Est-ce même vraiment possible de s’affranchir de ces frontières qui se sont constituées pendant des siècles ? Dans cette collection de films nous suivons des individus « saute-frontière ». Cette collection documentaire constitue une galerie de portraits de personnages dont le travail et le quotidien s’affranchit ou joue étonnamment avec l’idée de frontière : une sage-femme, un vigneron, un naturaliste, un croque-mort, une cuisinière, un chef d’entreprise…

La paix des voisins -1945-

Entre novembre 1944 et mai 1945, le Nord de l’Alsace a été libéré une première fois en décembre 1944, avant d’être réoccupé par les troupes nazies pendant près de deux mois, puis d’être définitivement libéré à la mi-mars 1945. Ces « libérations/occupations », selon le côté de la frontière où vivaient les témoins, ont marqué les esprits jusqu’à aujourd’hui…