Le souffle de la guerre chimique – Webdoc

Le 22 avril 2015 marque le centenaire de la première attaque chimique d’ampleur à Ypres, en Belgique, ville martyre de la Première guerre mondiale. Des combats antiques aux attaques en Syrie, les armes chimiques ont été utilisées pour étouffer, neutraliser, tuer. Avec l’industrialisation de la guerre, les méthodes évoluent, pour toujours plus de mortalité. Considérées par les Etats comme un intermédiaire dissuasif entre les armes conventionnelles et l’arme nucléaire, ces produits chimiques toxiques ont été fabriqués en masse pendant la Première guerre mondiale puis la Guerre froide. Plutôt depuis la première guerre mondiale, on a beaucoup produit pendant la deuxième guerre mondiale aussi. La prolifération s’est alors étendue à des dizaines d’autres pays, notamment au Moyen-Orient. En 1997, la Convention sur l’interdiction des armes chimiques entre en vigueur et pratiquement tous les pays du monde s’accordent sur ce traité multilatéral unique en son genre. Aujourd’hui plus de 80% des arsenaux déclarés ont été détruits, mais les échéanciers ne sont pas toujours respectés, les possibilités scientifiques et technologiques représentent un véritable défi et les négociations politiques sont menées à couteaux tirés.

Autour du documentaire « Le souffle de la guerre chimique » de Fabienne Lips-Dumas, ce webdoc pour ARTE Info plonge dans l’histoire des armes chimiques, de l’orée du 20ème siècle à nos jours, de leur conception à leur destruction.