Pourquoi chercher plus loin

La route du chocolat et des douceurs d’Alsace

Région sucrière industrielle de longue date, l’Alsace a développé la fabrication de chocolat pour devenir la 1e région exportatrice de chocolat de France. « La Route du Chocolat et des Douceurs d’Alsace » regroupe une cinquantaine de professionnels et d’artisans (pâtissiers, chocolatiers, vignerons, …). Cette application permet de découvrir ces différents professionnels, de situer leurs établissements sur une carte et de calculer l’itinéraire pour s’y rendre, grâce à la géo-localisation. Elle contient également des informations pratiques (horaires, spécialités, coordonnées, …) Cette application vous fait découvrir l’histoire du chocolat, ses techniques de fabrication, ainsi que des recettes gourmandes à base de chocolat.

Télécharger pour iOS dans l'App Store

Télécharger sur l’App Store

Télécharger pour Android sur Google Play

Télécharger sur Google Play

Les ateliers de la Seigneurie

Fort d’un patrimoine diversifié et de qualité, le Territoire de Barr-Bernstein a fait le choix de valoriser, non pas une thématique ou un site en particulier, mais l’ensemble de son territoire et de ses composantes : les 20 communes, l’architecture (civile, fortifiée, religieuse), les artisans et leur savoir-faire, la viticulture, les personnages historiques locaux. L’objectif est de faire découvrir les patrimoines du territoire de Barr et de Bernstein sous l’angle des artisans, qui les ont construit, façonné, modelé ainsi que des matériaux, qu’ils ont utilisés, expérimentés, assemblés et transformés.

Le Défi des bâtisseurs, un projet transmedia

Lancer le Web-documentaire >

Versant « transmédia » du film, « le Défi des bâtisseurs » se décline jusque dans votre poche !

D’une part sur le Web, dans un web-documentaire « gamifié » permettant de créer votre seconde tour à la cathédrale de Strasbourg.

D’autre part sur téléphones mobiles via l’application dédiée, pour une visite interactive des hauts lieux de l’architecture gothique du bassin rhénan !

Télécharger l’application mobile

Le bureau du Webdoc "Le Défi des bâtisseurs"

EnFin, la grande mosquée

Depuis 20 ans, les musulmans de la ville de Strasbourg se mobilisent pour avoir enfin un lieu de culte respectueux et digne pour pratiquer leur religion. Athis, Habiba, Abderrahim, Houssem, Bocar et beaucoup d’autres fidèles, des femmes et des hommes d’horizons différents, racontent l’histoire de la grande mosquée et, parfois, comment celle-ci a pu changer leur vie. L’espoir exprimé par les fidèles ne dissimule pas les limites d’une intégration par la reconnaissance de leur foi, ni les peurs et les méfiances que celle-ci peut engendrer dans la société française.

Un goût d’ailleurs

Cette population est arrivée pour diverses raisons, souvent pour travailler, parfois après la fuite d’un pays où il devenait difficile de vivre.

Chacun des épisodes de cette série offrira au spectateur une immersion dans le quotidien de son voisin, d’origine et de culture différente. A travers un prisme temporel nous reviendrons sur des moments particuliers de son histoire, et sur l’interprétation de l’art de vivre.

Noire ici, blanche là-bas

Ce film est un voyage personnel, des vallées du vin d’Alsace, d’où mon père est originaire et où j’ai grandi – à celles du diamant du Kasaï, au cœur du Congo-Kinshasa, le pays de ma mère et là où je suis née. Questionnant mon identité métisse, j’effectue des recherches sur mes origines africaines à partir de la maison familiale de Brunstatt (Haut-Rhin), pour préparer un voyage dans la région du Kasaï, que je ne connais pas.

Ce voyage vise d’abord à connaître ma famille maternelle, mais aussi à définir mon « africanité » pour la confronter à mon « alsacianité ». Là, j’observe, je découvre et j’apprends sur mon ethnie, mes ancêtres, ma terre d’origine et l’exploitation du diamant, qui y est l’activité principale et la source du chaos qui règne là-bas.

Bielutine – Dans le jardin du temps

Installés à Moscou et âgés de près de quatre vingt ans, Ely et Nina Bielutine vieillissent paisiblement dans la chaleur de leur appartement de la rue Nikitski. Un appartement moscovite tout ce qu’il a de plus ordinaire, sombre, étroit et rustique, un appartement comme beaucoup d’autres si ce n’est qu’ici de lourds verrous en protègent l’accès, si ce n’est que les visiteurs sont admis au compte-goutte, que plus aucune femme de ménage n’est autorisée à y accéder, que les murs sont recouverts de tableaux et  que les auteurs de ces tableaux ont pour nom Le Caravage, Titien, Van Eyck ou Léonard de Vinci…

Un dernier été dans le Caucase

Samucha vit dans les montagnes de Géorgie, au pays des Touches, un peuple de bergers du Caucase. Cavalier hors pair, musicien, chanteur, il semble tout droit sorti d’un western… Avec ses deux fils David et Kwiria, il passe l’été dans les hauts pâturages du Caucase, avec leurs 1600 brebis en liberté. A près de 4000 mètres d’altitude, la nature et les animaux rythment la vie de ces hommes. Vivant dans des abris de fortune, leurs conditions de vie sont rudes. L’élevage et la fabrication de fromage sont leur seul gagne-pain. Vers la fin de l’automne, avant que n’arrive la première neige, les troupeaux doivent quitter les alpages et redescendre dans la vallée. A pied ou à cheval, ils traversent les monts du Caucase et bravent les intempéries des semaines durant. Pour Samucha, cet été sera certainement le dernier. Il a décidé de se retirer et de transmettre son troupeau à ses fils. David et Kwiria pourront-ils continuer à mener la vie de leur père ? Une histoire de transmission d’un mode de vie ancestral, dans les paysages somptueux de cette région du Caucase.

Leptis Magna, un rêve de Rome en Afrique

A elles seules, les images de la grande basilique ou du forum de Leptis Magna sont un voyage dans le temps. A partir de ce site archéologique exceptionnel, des travaux des scientifiques sur place et d’importantes reconstitutions en 3D,l’ambition du film est de pouvoir rendre ce qu’a été cette civilisation romaine d’Afrique, qui a essayé de domestiquer le désert avec des projets agricoles et militaires d’une ampleur qui fascine encore aujourd’hui.

Un été a la carte

Sport extrême, gastronomie, patrimoine, nature, découverte et bonne humeur sont au programme du nouveau magazine produit par France Télévision avec la participation de Seppia. Une équipe de candidats, un couple, une famille ou un groupe d’amis en provenance de l’une des 7 régions du Nord-Est de la France sont invités à découvrir une région et y vivre une expérience inédite.

Les Nomades du Cercle Polaire

Josef conduit son char depuis maintenant trois jours et trois nuits. Il va chercher les enfants de plusieurs familles « Komi » pour les emmener à l’école. Les Komis sont une minorité vivant autour du cercle polaire, des deux côtés de l’Oural. Comme chaque année, ils sillonneront l’Oural d’Europe jusqu’en Asie avec leur troupeau de rennes, leurs tchoums (tentes coniques en peau de renne) et leurs traîneaux, tout ce qu’ils possèdent.

Sous l’eau, les pieds sur terre

À travers une dizaine d’histoires au fil des quatre saisons, ce film propose de faire découvrir, sur les pas du plongeur Serge Dumont,un monde jusque là méconnu : les milieux subaquatiques du Rhin et de ses affluents.

Strasbourg, Colmar, l’Alsace avec les nouveaux gourmands

Beau à la louche… un peu plus que l’eau à la bouche. C’est ainsi qu’une jeune strasbourgeoise a nommé son blog gourmand sur ses coups de cœur dans la ville, ses conseils, ses recettes… Avec cette internaute et avec d’autres habitants de sa génération, autour des villes de Strasbourg et Colmar, le film propose une galerie de portraits de ces « nouveaux gourmands ».

AU FIL DE LA LOIRE

Dernier grand fleuve sauvage de France, le plus long aussi, la Loire marque la frontière symbolique entre la France du Nord et celle du Sud. Elle est le fil conducteur d’un voyage exceptionnel. Chaque étape, est le prétexte à découvrir une des innombrables facettes de la France : sites, gastronomie, artisanat, produits du terroir, monuments, patrimoine et personnages hauts en couleurs.

Regards croisés – Bourgogne Palatinat

En 4 films, « Regards croisés » permet aux Français et aux Allemands d’aller à la rencontre de leurs voisins et de mieux se connaître. S’aventurer dans un pays nouveau, le découvrir, faire des rencontres ; ou redécouvrir son propre pays et ses richesses à travers les yeux d’un étranger, tel est le pari de cette collection. Deux Françaises sont donc parties à la découverte de la Rhénanie– Palatinat. Elles ont choisi de raconter leur vision de la route des vins du sud du Palatinat, de Schweigen à Landau, une région qui s’appuie sur son passé pour inventer l’avenir. Vignes, forêt, gastronomie, constituent un patrimoine à protéger, mais que les Allemands réinventent sans complexe et sans préjugé.

DANUBE, FLEUVE D’EUROPE

La série de films documentaires « Le Danube, fleuve d’Europe »  propose une découverte du fleuve sur 2845 km, de sa source en Allemagne jusqu’à son embouchure dans la Mer Noire en Roumanie, à la rencontre des richesses culturelles et de l’art de vivre des 10 pays traversés par le fleuve.

À fleur de Meuse

Rares sont les rivières qui ont côtoyé autant d’écrivains : les frères Goncourt, Marcel Proust Rimbaud… Un parcours où Verdun et Sedan jouent également de toute la gamme des émotions, jusqu’à ce que la Meuse se fasse ardente et sauvage au contact de la forêt ardennaise Si la Meuse offre des sites naturels superbes, elle est surtout riche de nombreux lieux chargés d’histoire et de ses habitants, fiers de leurs traditions, qui cultivent un temps où les madeleines avaient un goût si doux…

De Moselle et de cœur

La Moselle guide le regard, ouvre les horizons. En suivant son cours, nous partons à la découverte  d’une nature riche et travailleuse. Nous partons à la  rencontre de vies souvent simples, dans leur intacte diversité… Avec la même fluidité, la même richesse, les espaces, les artisanats traditionnels, les produits du terroir, la gastronomie et  la culture émaillent la ballade.

LE DOUBS RÊVEUR

En trois films de 26 minutes, l’écrivain et réalisateur Francis Guthleben est parti à la découverte du Doubs. Il a regardé les choses du ciel et de la terre pour un paradoxe au premier regard, mais il y surtout vu là le point de vue de l’essentiel et la rencontre avec les hommes. Il s’est laissé porter par le fil de l’eau, sans savoir au préalable où il allait marquer des arrêts avec pour seuls guides son appétit de rencontres, son goût des échanges, sa gourmandise pour des hommes et les femmes qui savent être différents, d’une différence qui enrichit, sans limite. Le résultat est un carnet de voyage visuel, rehaussé par un récit tendre et émouvant et par une musique sensuelle écrite spécialement par le musicien strasbourgeois Richard Harmelle.

L’Ill secrète

l’Ill est la rivière mère de l’Alsace. Sur les 208 kilomètres de son parcours, elle porte la vie qui vient, la vie qui va… Une rivière qui nous offre le plus savoureux des voyages intérieurs… En deux films de 26 minutes, l’écrivain et réalisateur Francis Guthleben est parti à la redécouverte de l’Alsace en empruntant le cours de l’Ill. Au fil des 200 kilomètres de la rivière, les deux films offrent une trentaine de rencontres étonnantes, attachantes, drôles…

La Seine partagée

La Seine est une enfant jusqu’à Paris : timide et subtile, elle gagne à être connue. À Paris, la Seine devient une dame dont le charme inonde la capitale. Mais après Paris, la revoilà demoiselle charmante et capricieuse, se lovant avec volupté entre des vallées verdoyantes pour finir par plonger dans la mer d’un bond vigoureux.

Cette série de quatre documentaires de 26 minutes nous invite à découvrir au fil de l’eau et depuis les airs, les richesses culturelles et le patrimoine gastronomique des régions de France que la Seine traverse.

LA ROUTE VERTE

De Colmar à Contrexéville, par-delà les sommets vosgiens, la route verte guide notre regard. La découverte est partout : rencontres de vies souvent simples, rencontres avec le quotidien, le maintien des traditions dans leur diversité. Pourtant au fil des rencontres, rien n’est longtemps figé : depuis la confiturière alsacienne jusqu’au bûcheron vosgien, en passant par l’ancien industriel du textile ou l’historien des bains de Vittel et Contrexéville, on découvre la richesse et la diversité des artisanats traditionnels et des produits du terroir.

La Saône étoilée

L’expression « Saône  étoilée » a surgi naturellement, tant il apparaît que la rivière porte une étoile, signe de son excellence, mais aussi, signe du carrefour en étoile qu’elle propose dans de nombreux domaines, géographique, humain, historique. Des images défilent, des vues aériennes de la rivière, des vues de gens, des pêcheurs, des bateaux de plaisance… en un joyeux kaléidoscope. Et maintenant la Saône dans son visage de l’instant… Les rencontres se succèdent.