Strasbourg terre d’inventions et d’inventeurs

Les inventions présentées dans la vidéo constituent bien sûr une liste non-exhaustive, d’ innovations qui voient régulièrement le jour dans la capitale européenne ! Elles s’enchaînent dans la vidéo au fil d’un parcours de découverte dans la ville de Strasbourg, sans suivre un ordre chronologique selon les dates de création (l’imprimerie de Gutenberg, le premier journal imprimé, la chirurgie à distance, l’aspirine et bien d’autres..)

Alsace terre de tournages

Clip de promotion des tournages de films en Alsace, réalisé pour l’Agence Culturelle d’Alsace

Le Défi des bâtisseurs, un projet transmedia

Lancer le Web-documentaire >

Versant « transmédia » du film, « le Défi des bâtisseurs » se décline jusque dans votre poche !

D’une part sur le Web, dans un web-documentaire « gamifié » permettant de créer votre seconde tour à la cathédrale de Strasbourg.

D’autre part sur téléphones mobiles via l’application dédiée, pour une visite interactive des hauts lieux de l’architecture gothique du bassin rhénan !

Télécharger l’application mobile

Le bureau du Webdoc "Le Défi des bâtisseurs"

Le Défi des bâtisseurs

Le film raconte l’histoire de ces fameux maîtres d’œuvres qui, travaillant dans toute l’Europe sur différents chantiers, ont contribué à édifier l’un des joyaux de l’architecture gothique et le plus haut monument de la Chrétienté jusqu’au 19ème Siècle : la Cathédrale de Strasbourg.

Pour raconter cette grande aventure humaine, ce docu-fiction combine à la fois enquête, reconstitutions historiques, entretiens et images de synthèse. L’enquête est menée auprès d’historiens et de spécialistes contemporains, mais aussi dans le passé, en allant interroger les maîtres d’œuvre qui ont participé à la construction de l’édifice. Ces architectes, dont Erwin de Steinbach est le représentant le plus célèbre, sont incarnés par des comédiens dans des séquences de fiction.

À travers eux, se révèlent les secrets de fabrication de cette prouesse architecturale, mais aussi la vie des maîtres d’œuvres, l’organisation sociale du chantier, le jeu des influences et le rayonnement européen du projet, enfin le contexte politico-religieux dans lequel il se développe.

EnFin, la grande mosquée

Depuis 20 ans, les musulmans de la ville de Strasbourg se mobilisent pour avoir enfin un lieu de culte respectueux et digne pour pratiquer leur religion. Athis, Habiba, Abderrahim, Houssem, Bocar et beaucoup d’autres fidèles, des femmes et des hommes d’horizons différents, racontent l’histoire de la grande mosquée et, parfois, comment celle-ci a pu changer leur vie. L’espoir exprimé par les fidèles ne dissimule pas les limites d’une intégration par la reconnaissance de leur foi, ni les peurs et les méfiances que celle-ci peut engendrer dans la société française.

Noire ici, blanche là-bas

Ce film est un voyage personnel, des vallées du vin d’Alsace, d’où mon père est originaire et où j’ai grandi – à celles du diamant du Kasaï, au cœur du Congo-Kinshasa, le pays de ma mère et là où je suis née. Questionnant mon identité métisse, j’effectue des recherches sur mes origines africaines à partir de la maison familiale de Brunstatt (Haut-Rhin), pour préparer un voyage dans la région du Kasaï, que je ne connais pas.

Ce voyage vise d’abord à connaître ma famille maternelle, mais aussi à définir mon « africanité » pour la confronter à mon « alsacianité ». Là, j’observe, je découvre et j’apprends sur mon ethnie, mes ancêtres, ma terre d’origine et l’exploitation du diamant, qui y est l’activité principale et la source du chaos qui règne là-bas.

Ceux du cinéma

Ceux du cinéma embarque le spectateur au quotidien méconnu de celles et ceux, qui, avec passion et ténacité, ont accepté les règles exigeantes du monde actuel du cinéma. Décorateur, armurier, électricien ou régisseur, Valérie, Gilles, Estelle et Michaël travaillent pour le cinéma en Alsace. Filmés sur une période de trois ans, enchaînant les téléfilms, les séries et les fictions, ils racontent leur quotidien et transmettent leurs parcours. Les ambiances de tournage, la fatigue, le statut d’intermittent, le fait de travailler dans un univers artistique à la fois valorisé et intransigeant, Valérie, Gilles, Estelle et Michaël parlent sans retenue, suivis au plus près par la caméra, au fil des projets. Sur les plateaux de tournage, dans les coulisses de l’organisation, dans les ateliers de fabrication, Ceux du cinéma propose une immersion transversale, à la fois professionnelle et sensible, d’un tournage à l’autre, d’un technicien à l’autre, d’un métier à l’autre.  

Leptis Magna, un rêve de Rome en Afrique

A elles seules, les images de la grande basilique ou du forum de Leptis Magna sont un voyage dans le temps. A partir de ce site archéologique exceptionnel, des travaux des scientifiques sur place et d’importantes reconstitutions en 3D,l’ambition du film est de pouvoir rendre ce qu’a été cette civilisation romaine d’Afrique, qui a essayé de domestiquer le désert avec des projets agricoles et militaires d’une ampleur qui fascine encore aujourd’hui.

Purim, les tunnels de la Mémoire

Autriche, Linz 2009 – Capitale européenne de la culture. Un Purimspil, l’ancêtre du théâtre juif, est mis en scène par le grand dramaturge israélien David Maayan dans les tunnels creusés par les prisonniers du camp de concentration de Mauthausen, et joué pendant Purim, le carnaval juif. Un documentaire d’observation sur les coulisses d’une pièce de théâtre peu conventionnelle et son travail de création autour de la mémoire

La Paloma

Comment une petite chanson cubaine, née au 19ème siècle, est devenue une Grande Dame de la Pop Music au 20e siècle. Pour raconter l’histoire de l’une des chansons les plus populaires, un grand voyage à travers le monde et d’innombrables archives filmiques et sonores, sur les lieux passés et présents de la Paloma : Espagne, Cuba, Mexique, Allemagne, Roumanie, Zanzibar, Hawaï…

Tomi croque New York

Pour la première fois depuis les années 60, les livres pour enfants de  Tomi Ungerer sont réédités en Amérique. Après 30 ans de censure pour ses positions contre l’apartheid et la guerre du Vietnam, l’artiste alsacien revisite l’Amérique d’hier et d’aujourd’hui à travers le deuxième volet de ses mémoires – entièrement consacrées à ses années américaines – le documentaire nous emmène aussi à New York à la rencontre de ses amis de l’époque. Mais « Watch out ! », avec Tomi Ungerer, il faut « S’attendre à l’inattendu ! »

Le voyage à Tübingen, un portrait de Philippe Lacoue-Labarthe

De Bordeaux à Tübingen, en passant par Strasbourg, se dessine un portrait de Philippe Lacoue-Labarthe. Le philosophe, parmi les plus importants de sa génération, a vécu et enseigné à Strasbourg pendant 35 ans. Il est mort il y a deux ans le 28 janvier 2007 à Paris. Au fil d’entretiens avec son ami, Michel Deutsch, Philippe Lacoue-Labarthe évoque son parcours en philosophie à travers Heidegger et Hölderlin, les figures importantes de sa vie.

TARTUFFE de Molière

Tartuffe est une pièce où on sent que tout est déjà traversé par un passé, un passif. On peut bien sûr prendre la pièce dans son abstraction, mais on peut aussi essayer de voyager dans ce qui traverse les personnages et ce pourquoi ils en sont arrivés là. C’est une pièce qui commence dans la crise.

CLARA B.

Réalisé à partir d’images d’archives, Clara B. est un portrait fictif d’une femme photographe née au début du 20ème siècle à Strasbourg. Rebelle et anticonformiste, elle est déterminée à vivre la vie qu’elle s’est choisie malgré sa famille et l’ordre établi. Par son métier, elle est un témoin sensible des péripéties de l’histoire européenne. Une réflexion sur les images et la mémoire du 20 ème siècle.

STRASBOURG, HOTEL DE L’ESPRIT

L’ écrivain et dramaturge Michel Deutsch a choisi de raconter « sa » ville, Strasbourg, ville du livre et de la Réforme. Son film, proche de son travail d’écrivain, invite à ouvrir Strasbourg comme un livre, à saisir le vif de cette ville hantée par Goethe, Herder, Lenz, Büchner…

Alsace, terre étrangère

Michel Deutsch, l’un des plus grands écrivains de théâtre français contemporain, s’est longuement interrogé sur « cette entreprise singulière que fut l’Alsace » … et sur ce qu’elle n’est peut-être plus. « Alsace, terre étrangère », son premier film documentaire, se veut un « road movie » de celui qui revient et se rend compte qu’il est devenu étranger chez lui. ; un essai documentaire qui constituerait – dix ans après – un nouveau chapitre de son livre « l’Alsace dans le désordre ».

L’ENVERS DES OMBRES

Japon, Afrique du Sud, Mexique… Depuis 20 ans, la Compagnie Amoros et Augustin présente son « Théâtre d’ombre » dans le monde entier. Sans jamais déroger à la règle, ils créent chaque spectacle en renouvelant complètement les techniques de narration et de production d’images. Le documentaire de Roland Muller retrace la chronique, sur une vingtaine d’années, de cette création « en lumière  et en mouvement ».