Réalisé par : Laurent Ducrozet

Des regards, des paroles et même le silence épurent peu à peu l'image pourtant vantée, de ce chantier mécanique, immense et protéïforme, pour le présenter tel qu'il a toujours été et qu'il ne cessera jamais d'être : une aventure humaine.

Dans ce projet documentaire, il y une voie principale : le chantier avec ses ouvriers et leurs curieuses machines et puis il y aussi et surtout des chemins de traverses : les riverains et même les ouvriers du chantier dans leur quotidien, leur intimité.Dès les premières minutes, le commentaire en voix off distillera une atmosphère qui pourra être en phase, mais aussi en rupture, avec les personnages du documentaire, qu'ils soient riverains ou ouvriers du chantier. Sur la voie en construction mais aussi autour du chantier mobile, le déplacement des machines comme des personnages doit être permanent à l'image. Le chantier avance au rythme d'un kilomètre par jour. Les mains sont toujours occupées, les visages comme les engins sont filmés de très près. On entend souvent les ouvriers en voix off alors qu'ils s'affairent à leurs tâches respectives. Certains d'entre eux posent même pour l'objectif à chaque début ou à chaque fin de séquence qui leur est consacrée, comme les pionniers du rail au 19ème siècle. Ces visages marqués, burinés, constitueront ainsi, au fil du documentaire, une galerie de portraits qui symboliseront la mémoire du chantier de la LGV. Tous les paysages extérieurs comme les voie ferrées, le centre de contrôle TGV, les villages, les hameaux ou les champs sont filmés de jour comme de nuit. Ces paysages mettent en valeur la beauté visuelle de la future ligne LGV et permettent de relier les personnages entre eux, de les situer géographiquement . Enfin, il y a ce train TGV qui roulera à plus de 300 km/heure dans 1 an et que l'on ne verra jamais dans le documentaire sauf... en chantier dans les ateliers d'Alstom à Belfort. Cette motrice «matrice» est au coeur de toutes les attentions, de toutes  les pensées, mais restera invisible... Seul le son, impressionnant qu'elle produit à cette vitesse, apparaîtra dans les dernières secondes du documentaire.

Tags : ,

Genre : Documentaire

Durée : 52'

Soutiens : CNC

Diffuseurs : France 3 Franche-Comté

Bravo virtuose

Bravo virtuose

Réalisé par : Lévon Minasian
Fiction • 2017 • 90' • UHD

Arménie. Alik, 25 ans, musicien d’exception, membre d’un orchestre de musique classique prépare un grand concert.

Tout bascule quand le mécène de l’orchestre est assassiné. Par un concours de circonstances, Alik se retrouve en possession du téléphone d’un tueur à gage nommé “Virtuose”. Il saisit cette opportunité, endosse l’identité du tueur, le temps de sauver l’orchestre de la faillite et protéger celle qu’il aime.

Gutenberg, l’aventure de l’imprimerie

Gutenberg, l’aventure de l’imprimerie

Réalisé par : Marc Jampolsky
Docu-fiction • 2016 • 85' & 52' • HD

XVe siècle. L’imprimerie apparait au cœur de l’Europe, entre Strasbourg et Mayence. Elle va révolutionner le monde.
Mais comment cette invention majeure est-elle née ? Qui est l’homme que l’on tient pour son inventeur ?
En enquêtant sur la vie mouvementée de Johannes Gutenberg (1400-1468) le film nous plonge au cœur du Moyen Âge et dévoile la véritable histoire de la naissance de l’imprimerie.

Braguino

Braguino

Réalisé par : Clément Cogitore
Documentaire • 2017 • 49' • SD

Au milieu de la taïga sibérienne, à 700 km du moindre village, se sont installées 2 familles, les Braguine et les Kiline. Aucune route ne mène là-bas. Seul un long voyage sur le fleuve Ienisseï en bateau, puis en hélicoptère, permet de rejoindre Braguino. Elles y vivent en autarcie, selon leurs propres règles et principes. Au milieu du village : une barrière. Les deux familles refusent de se parler. Sur une île du fleuve, une autre communauté se construit : celle des enfants. Libre, imprévisible, farouche.  Entre la crainte de l’autre, des bêtes sauvages, et la joie offerte par l’immensité de la forêt, se joue ici un conte cruel dans lequel la tension et la peur dessinent la géographie d’un conflit ancestral.

Passion Animale

Passion Animale

Réalisé par : Éric Pagès
Documentaire • 2016 • 52' • HD

Le Muséum d’Histoire Naturelle de Besançon est impliqué depuis 2000 dans le programme international de conservation du lion d’Asie dont il n’existe plus que 350 individus à l’état sauvage. Le jardin zoologique de la Citadelle est ainsi l’un des 8 seuls centres au monde à enregistrer des naissances parmi les 300 autres lions d’Asie qui vivent en captivité. Mais ce n’est pas la seule espèce rare et en danger qu’abrite le Muséum.

Le goût du risque, le documentaire

Le goût du risque, le documentaire

Réalisé par : Benoît Lichté
Documentaire • 2015 • 52' • HD

Que ressent Géraldine Fasnacht lorsqu’elle se jette d’une falaise en wingsuit pour atteindre les 200 km/h ? Que se passe-t-il dans son corps et dans son esprit ? Et Amaury Lavernhe, lorsqu’il se lance dans la descente d’une grosse vague de 10 mètres de hauteur ? Quelles sont les sensations de Guillaume Nery lorsqu’il plonge à 120 mètres de profondeur en apnée ? Quelles sont les spécificités physiologiques, sensitives et psychologiques qui permettent ces performances ?