18 rue Auguste Lamey, 67000 Strasbourg
03 88 52 95 95
contact@seppia.eu

Éco-Crimes : Pirates des poissons

Éco-Crimes : Pirates des poissons

Le crime organisé bénéficie d’un nouveau secteur d’activité, que les experts décrivent comme étant du même acabit que le trafic d’armes ou de drogue : « les éco-crimes ».

C’est l’histoire d’une guerre inconnue. Elle fait rage dans l’Océan austral, dans les eaux poissonneuses du Pôle Sud. Ses victimes : les poissons. L’une des denrées alimentaires les plus essentielles de la planète est menacée. Par des pirates.

Le Léna faisait partie d’une flotte qui ne respecte ni les quotas de pêche, ni les lois. Aujourd’hui, le Léna croupit au large de l’Australie. Coulé par les autorités de pêche australiennes.

Les pirates chassaient un trésor précieux, la légine australe. Sa chair blanche vaut de l’or. Une seule cargaison suffit pour faire des pirates et de leurs commanditaires des millionnaires. Conséquence : le crime organisé pille les mers, la survie des pêcheurs légaux est menacée, et la légine australe est proche de l’extinction.

C’est un crime, commis aux dépens de l’homme et de la nature.Un éco-crime.

Un navire fait route vers l’Océan austral. Le Southern Supporter est un patrouilleur de l’office australien de gestion des pêches. On ne se rend par hasard dans ces eaux inhospitalières.

Ce récit n’est pas une fiction. Il est fondé sur des documents réels et des témoignages. Sur des procès-verbaux d’interrogatoires et des images filmées par les enquêteurs.